Ensemble des grottes au Balcones - Guadix

Balcons de Piedad

Cascamorras en Baza y Guadix: Une tradition légendaire.

Raconte la tradition, une autre forme d'histoire, où s´ils mélangent , comme dans la mythologie, vérité et fantaisie; que, les jours après la prise de Baza par les forces de Fernando le Catholique

Et par la reconstruction d´un ermitage mozarabe abandonnée, qui a été utilisé comme prison par les musulmans, on entendit une voix de nulle part, criant «miséricorde» et il semble qu'il l'a fait pour deux ou plusieurs fois, jusqu'à ce qu´un des ouvriers qui travaillaient dans le milieu et natif de la ville de Guadix, appelé pour l´histoire, Juan Pedernal, il se rendit compte, qu'il y avait, par terre, entre les pierres, une sculpture d´une vierge à l´enfant. Il a faillit la casser, parce que son pioche il a frôlé son visage et a déchiré sa joue, de là, leurs cris de «miséricorde».

Le tumulte était immense, il y avait de nombreux travailleurs qui se trouvaient là, les uns de  Guadix et d'autres de Baza et, le désir du découvreur était de ramener avec lui la sculpture à son village, mais les "Bastetanos" (ethnonyme de Baza), qui n´étaient pas d´accord, disait que l´endroit indiquait le droit de propriété.

En mettant la sculpture de la Vierge, appelée par la suite de la Miséricorde, dans une charrette  ils prétendirent l´emmener à Guadix,  mais les bœufs ont refusé de se déplacer, de façon que la sagesse populaire avait déduit que la Vierge voulait rester dans cette chapelle-ci. Et elle est encore là 525 ans plus tard.

 D´ici, l'histoire de Cascamorras, comme on le connait maintenant, ou Cascaborras, qui était un personnage, apparemment engagé par la ville de Guadix avec l'idée d'apporter l'image chez eux, ce que les "bastetanos" n´ont jamais permis on lui recevant avec toutes sortes d´instruments pour lui l'empêcher. 

 C´étaient autres temps avec aucune ressemblance a ces temps où nous y sommes, ou peut-être oui, mais le fait est qu´à ´époque les réceptions annuelles au Cascamorras étaient de toutes sortes, moins affective; néanmoins  il a répété chaque année, en emmenant un matraque attaché à un bâton avec une ficelle et dans bout, une vessie remplie de sciure de bois ou quelque chose similaire avec laquelle il frappait aux intrépides qui lui approchait.

 La légende raconte que si Cascamorras arrivait dans son état naturel au sanctuaire de la Vierge, pourrait amener l'image à son village. Impossible d'impossible.

Jamais en 525 ans, est arrivé à plus d'un mètre d'environ 3 km de route qu´il y a de trajet, sans avoir son beau et coloris costume sale de charbon mélangé avec de l´eau.

Cascamorras, selon l´anthropologue  Demetrio E. Martin Brisset  dit dans son étude «L´enfermement  Cascamorras. Analyse des fêtes de Grenade» est l'une des fêtes plus uniques en Espagne, pour de nombreuses raisons.

 Aujourd'hui c´est une fête Intérêt Touristique International et plusieurs milliers de visiteurs se pressent pour contempler une explosion esthétique et pourquoi pas, religieuse et exceptionnelle. Elle est célébrée à l´aller le 6  septembre à Baza et le 9 Septembre de retour, mains vides, à Guadix. Où, encore une fois, déçu, les "accitanos" lui perturbe et repeinte. Depuis de nombreuses années.

Written by Los Balcones mardi 29 mars 2016



Contact

Balcones de Piedad, C.P. 18860
Los Balcones - Bácor.  Guadix (GRANADA)

Tel. 649 908 906 - 638 10 20 01
Email: info@cuevasbalconesdepiedad.es

Coordonnées GPS
37º26´37" N -  2º56´17" W

Blog

¡JUANILLO, VÁMONOS A LA RAMBLA! Después de bastante tiempo alejado de los vericuetos del malpaís de la depresión...
Balcones Starlight Un lugar en medio de la nada donde las condiciones para la observación del cielo...

Utilizamos cookies para mejorar tu experiencia al navegar por la web. Para saber más acerca de las cookies visite nuestra Política de privacidad.

  Acepto las cookies del sitio.